Comment reconnaître une statuette africaine ancienne ?

Comment reconnaître une statuette africaine ancienne ?

Sommaire

    La statuette africaine est l’un des objets d’art les plus convoités et les plus valeureux du marché. Pour la reconnaitre cependant, il est nécessaire de s’attarder sur plusieurs traits. Il s’avère justement que les critères d’attribution comme « ancien », « authentique » ou encore « rare » sont très difficiles. La détermination de la valeur d’une statuette africaine ancienne dépend notamment de ses origines, de ses vécus, de sa fabrication ou encore de sa symbolique et de son âge. Comment reconnaître une statuette africaine ancienne ? Surtout, comment estimer sa valeur et son importance en tant que pièce de collection ? Le dossier complet.

    Les œuvres d’arts africains sont en majorité non signées. Les statuettes ne seront pas examinées comme les autres objets artistiques des autres continents. Les spécialistes s’attaquent directement aux aspects visuels ainsi qu’au matériau de fabrication de la statuette pour en connaitre davantage. Ils se lancent souvent dans des interprétations de la signification de ces objets d’art, tout en attribuant les marques identifiées à des histoires connues ou à des rites. La valeur des anciennes statuettes africaines se concentre justement dans ce brin de mystère que renferment les pièces.

    Comment vérifier l'authenticité d'une statuette africaine ?

    Les anciennes statuettes africaines sont très expressives. Elles ne possèdent que rarement les mêmes formes et tailles. Le matériau de fabrication cependant sera généralement le bois ou la terre cuite.

    Aussi, les statuettes africaines représentent toujours le corps humain et rarement des animaux. Ainsi, les points de vérification seront nombreux puisque chaque pièce fera l’objet d’une analyse et d’une étude approfondie. Ci-après les principaux critères à avoir pour qu’une statuette soit africaine et surtout ancienne.

    Les origines

    La provenance des statuettes est le premier critère de vérification. En effet, ces pièces possèdent des origines bien précises dans le grand continent. Il est rare de voir de tels objets d’art provenant de l’Afrique du Nord. En général, les statuettes proviennent de l’Afrique de l’Ouest subsaharienne. On peut citer le Burkina Faso ou encore le Ghana comme pays d’origine. Leur peuple fait souvent appel à ces reliques lors des différents cultes. Justement, le critère suivant sera l’histoire de la statuette.

    L’histoire de la statuette

    Une sculpture tribale ancienne doit obligatoirement avoir une histoire. Ses origines en constituent les bases. Cependant, une statuette authentique aura encore beaucoup à raconter. Elle peut détailler les pratiques d’une tribu en particulier. Elle peut également évoquer une croyance tribale spécifique très ancienne.

    Dans la plupart des cas, les historiens arrivent à monter un évènement à partir d’une statuette. Cet objet d’art a donc servi à quelque chose, une cérémonie ou un culte. Ce passé est intégralement ancré dans le physique de la statuette.

    Les aspects extérieurs

    Ayant traversé des siècles d’existence, la statuette ne sera pas d’un éclat sans semblable. Au contraire, il se peut qu’elle soit dans un mauvais état, et c’est d’ailleurs toujours le cas. La surface extérieure d’une statuette africaine ancienne présentera des traces d’huile et bien d’autres ingrédients. Ces signes témoignent notamment du vécu de la pièce. Ils représentent en grande partie la valeur de la statuette africaine ancienne. Cette dernière était ainsi un objet fétiche ayant servi à un rituel et une origine prouvée. Le bois de la statuette ancienne sera par ailleurs très vieilli et affiche de nombreuses usures.

    Les détails artistiques

    Outre l’histoire d’une statuette africaine, comme avec tous les objets d’art, celle-ci présente également des traits uniques au niveau de sa structure. En d’autres termes, elle possède la patte d’artiste africain. Une statuette africaine ancienne est facilement reconnaissable par son style.

    D’une tribu à l’autre, la composition de la tête varie au niveau des lèvres, du nez, de la coiffure et du crâne. Selon les usages de destination à l’époque, les statuettes peuvent mettre en valeur une partie en particulier du corps. Par ailleurs, elles présentent toujours des objets sacralisés.

    La valeur marchande

    Vers la fin des étapes de vérification, la valeur de la statuette ancienne est dévoilée. Elle est déterminée suivant une grille précisant la qualité muséale de la pièce, allant de haute, moyenne à basse. Une statuette africaine ancienne doit toujours avoir un prix élevé.

    Elle appartiendra ainsi à la classe supérieure, tant sur le plan rituel, les traits d’authenticité, à savoir ses origines, sa signification ou son utilisation et sa patine. La valeur marchande se situe entre une dizaine et une centaine de milliers d’euros. Des statuettes rares dépassent largement le million. Toutefois, il ne faut pas se fier seulement à la cote de ces objets d’art et toujours considérer la beauté de la pièce en elle-même.

    La nouvelle production des statuettes africaines

     L’Afrique a toujours été un territoire difficile à percer, surtout dans le domaine de l’art. Les différents conservatoires n’y ont vu le jour que récemment. La préservation des objets historiques est donc devenue difficile. Pourtant, le marché de l’art est d’une valeur inestimable à l’international. L’éclosion du marché a nettement bousculé l’originalité et surtout l’authenticité des statuettes. On a assisté ainsi à l’apparition d’une véritable industrie de production de ces objets d’art. Ceci a permis notamment l’émergence de nombreuses variantes de statuettes anciennes. Il est ainsi obligatoire d’être à jour par rapport à cette évolution pour bien reconnaitre les vrais, des vrais-faux et des contrefaçons.

    Pour information, une statuette sera considérée comme ancienne que si ses origines remontent d’avant 1950. En effet, les sculptures du grand continent ne se sont généralisées qu'à partir de cette époque. Avant les années 50, les statuettes sont dites « authentiques ». L’évolution du marché a ensuite conduit à des productions de répliques plus modernes dédiées à l’exportation, de pièces ayant des influences occidentales ou encore de contrefaçons.

    La rareté des statuettes africaines

    Les peuples africains utilisant le plus les statuettes dans leur quotidien avaient tendance à jeter ces pièces au feu après les rituels et les cérémonies. Ils ne gardaient que rarement ces objets. Sinon, les statuettes disparaissent sous les effets climatiques et suite à des évènements bouleversants, notamment les guerres. C’est pourquoi on arrive rarement à trouver des statuettes africaines très anciennes. Il s’agit d’un trait de distinction importante. À l’issu d’une étude, une statuette ne dépasse pas largement une ancienneté antérieure au XXe siècle.

    Les statuettes africaines authentiques

    Les statuettes africaines, selon les différentes qualifications employées : authentiques, vraies ou encore originales, auront passé toute la batterie de vérifications susmentionnées. Il s’avère une nouvelle fois que ces dernières ne soient pas encore suffisantes. En effet, il faut que la statuette ancienne soit pure, c’est-à-dire que sa conception et sa fabrication ne présentent aucune influence étrangère, entre autres la colonisation ou encore les différentes expéditions d’évangélisation. Les provenances deviennent ainsi plus restreintes et plus reculées dans le grand continent sachant que les principaux pays d’origine des statuettes ont tous été colonisés.

    Les répliques originales des statuettes africaines anciennes

    Avec l’explosion du marché des objets d’art africains à partir du XXe siècle vers l’exportation, on a assisté à la production en masse des statuettes africaines. Les demandes devenaient fortes. Ainsi, des affairistes ont saisi cette opportunité. Ils ont notamment sollicité des artisans d’art africains issus des tribus qui utilisent les statuettes pour des pratiques ancestrales. Celles-ci étaient ainsi des « vrais ».

    Toutefois, le travail demandé a été adapté suivant les exigences des pays ciblés. Ainsi, les statuettes ont perdu les traits typiques des authentiques, notamment au niveau de la structure et de l’expression. Ces pièces deviennent ainsi « fausses ». Leur qualité reste cependant moyenne, des objets qualifiés notamment de « vrais-faux ».

    Les statuettes commerciales

    Face à ces opportunités d’affaires qui semblent vraisemblablement très favorables, les contrefaçons abondent sur le marché des statuettes anciennes. Ces dernières sont fabriquées un peu partout dans les villages africains. Elles ciblent surtout les touristes. En réalité, ces pièces ne sont que des objets souvenirs et ne justifient d’aucun trait d’authenticité ou d’originalité. Finalement, ces statuettes n’auront que le bénéfice de l’origine et ne seront pas qualifiées d’objets d’art.

    Les contrefaçons

    Les contrefaçons à proprement dite de statuettes anciennes seront les pièces qui proviennent des différentes usines de fabrication du monde entier. Ils essayent au maximum de donner de la valeur aux produits suivant les traditions africaines. Parfois, un œil d’amateur ne peut pas déceler qu’il s’agit d’un faux. En effet, ce sont des artistes qui travaillent à la conception. Même avec ces travaux réussis, l’origine ainsi que l’histoire auront toujours une grande importance pour les objets d’art africains, notamment pour une statuette.

    Où trouver des statuettes africaines ? 

    En résumé, il est difficile de reconnaitre une statuette qui soit véritablement une pièce ancienne authentique d’Afrique. Il n’est pas conseillé de s’aventurer seul dans la recherche de ces objets d’art. Le mieux est de se rapprocher des bons fournisseurs. Dans ce domaine, les chemins à explorer sont aussi restreints et surtout rares.

    Il est possible d’acheter une statuette ancienne chez un antiquaire, sachant que celui-ci est aussi contraint de s’approvisionner auprès de fournisseurs et qu’il se peut que celui-ci se soit fait aussi arnaquer. L’idéal serait de trouver des collectionneurs, des descendants d’anciens colons ou encore participer aux ventes aux enchères dont les produits proposés passent par une vérification d’authenticité.


    Articles récents